Le député du Parti Travailliste, Shakeel Mohamed, a été « named » et suspendu pour cinq séances parlementaires ce mardi 17 novembre.

« J’ai été suspendu non seulement pour la séance d’aujourd’hui, mais pour quatre séances additionnelles simplement parce que j’ai fait mon travail de parlementaire, et pour avoir posé des questions qui font mal à Pravind Jugnauth », a déclaré le député dans une vidéo, publiée sur Facebook.

« Je suis totalement dégoûté », a-t-il poursuivi.

Il a regretté ne plus pouvoir faire son travail parce que « l’agenda du Speaker est de faire en sorte d’expulser les parlementaire qui font des dégâts au gouvernement ».

Shakeel Mohamed se demande, à cet effet, si cela vaut la peine de continuer d’être parlementaire.

Pour rappel, les députés de l’opposition, Patrick Assirvaden et Shakeel Mohamed, ont été expulsés ce mardi de l’hémicycle lors de la troisième Private Notice Question (PNQ) sur l’affaire Angus Road, qui concerne une enquête initiée par la commission anticorruption (ICAC) depuis plusieurs sur le Premier ministre Pravind Jugnauth et l’achat d’un terrain à Angus Road.

Patrick Assirvaden a, quant à lui, été suspendu pour dla seance du jour.

Le leader de l’opposition, Arvin Boolell, a, durant un point de presse, déclaré que cette décision « n’a aucune justification ».