Me Rama Valayden a déposé une plainte à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) contre l’ex-ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, après que ce dernier a fait l’acquisition d’une Porsche Macan de couleur blanche le 19 mai auprès d’une compagnie automobile, ayant pignon sur sur route Militaire, Port-Louis.

Le plaignant a déposé des documents et un “proforma invoice” qui stipule que le client aurait acquis ce bolide “100% duty free” au coût de Rs 3,2 M. Et d’ajouter que le troisième député de la circonscription Moka/Quartier Militaire (No 8) a réglé la note en cash. Le document mentionne que le “showroom price” du véhicule s’élève à Rs 2 670 869,57. Ajoutées à ce montant Rs 117 300 pour les frais d’enregistrement, Rs 400 pour le “registration boom”, Rs 10 500 pour la “road tax”, Rs 300 comme “particulars” et Rs 400 630 pour le paiement de la TVA.

Rama Valayden demande à l’ICAC d’initier une enquête sous l’article 84 de la Prevention of Corruption Act pour “unexplained wealth”. Et dit soupçonner que l’argent utilisé pour acquérir cette Porsche pourrait être en lien avec les révélations faites au tribunal de Moka sur les transactions concernant les contrats alloués par la State Trading Corporation à des compagnies dont les responsables sont proches de Yogida Sawmynaden. Le plaignant a aussi dénoncé le fait que le député ait pris un congé politique, mais qu’il reçoive toujours son salaire de député « payé par les contribuables » et jouisse toujours du privilège d’acheter un véhicule “duty free”.

Par ailleurs, Rama Valayden dit avoir appris que le contrat de Navin Beekarry, directeur général de l’ICAC, arrive à terme bientôt. Il souhaite qu’une nouvelle personne le remplace. « Les Avengers ont déposé une plainte à l’ICAC dans l’affaire Angus Road en soumettant plusieurs documents. Jusqu’ici, rien n’a été fait. Est-ce que Navin Beekarry pourra faire interroger Pravind Jugnauth ou Yogida Sawmynaden pour l’acquisition de la Porsche ? Beekarry bizin ale. Bizin pa donn enn persepsion ki ena afiliasyon politik. » Il estime que le Premier ministre, après consultation avec le leader de l’opposition, doit nommer une personne « au-dessus de tout soupçon » pour redorer le blason de l’ICAC. « Nou pe demann ki bizin netwaye. »