Bruno Raya (archives)

Bruno Raya, artiste et producteur de spectacles et concerts au sein de Live & Direk Entertainment, est de nouveau en colère ! « Une fois de plus, le ministère de la Santé nous a refusé le permis d’organiser notre Festival Seggae Zuer, qui devait se dérouler ce samedi 31 octobre à Bel-Ombre. Une fois de plus, c’est l’argument qu’il y a des maisons autour qui est brandi. Pourtant, quand il s’agit d’organiser des activités politiques, là, on n’évoque pas de problème du genre. C’est quoi cette politique de deux poids, deux mesures ? »

Après le renvoi de la 4e édition du Reggae Sunsplash, qui devait se tenir le 3 octobre dernier à Chamarel, dans le Baz Mistik de Natir, « pour les mêmes raisons de la part du ministère de la Santé, à savoir que le lieu choisi pour le concert était dans un voisinage résidentiel », Bruno Raya indique : « Senn fwa-la ankor, mem minister-la dir mem zafer. Kot inn deside pou fer Festival Seggae Zuer-la, dan Bel-Ombre, ena lakaz, nou pou zenn zot… »

L’artiste et tourneur de spectacles rappelle qu’en 2018, à Roche-Bois, et l’an dernier à Bois-Marchand, quand on y a organisé les mêmes concerts Seggae Zuer, « aucune autorité n’avait rien trouvé à y redire » ! Poursuivant : « Lerla personn pann trouve ki li dan Ros-Bwa ki li dan Bwa-Marsan ena lakaz dimounn ? Cette année, soudainement, le ministère de la Santé trouve que nos concerts ne peuvent plus se faire… Allez comprendre ! »

Bruno Raya fait remarquer : « Cette année, avec la COVID-19 et le confinement, on a tous eu des soucis. L’État veut faire redémarrer le pays, mais on met des bâtons dans les roues des artistes. Ce n’est pas bien ! Et la population qui attend des occasions de se divertir sainement est déçue. »