« Monsieur Sanspeur est libre de partir chez lui. Il reste à la disposition de la Central CID pour tout autre complément d’enquête si nécessaire », a déclaré Gavin Glover, homme de loi de Gérard Sanspeur, cet après-midi à sa sortie des locaux des Casernes centrales.

Après plus de trois heures d’interrogatoire « under-warning », l’ex-Chairman de Landscope Mauritius a été autorisé à quitter les lieux.

Il devait apporter des explications sur ses publications sur Facebook. Cette convocation fait suite à la plainte de Naila Hanoomanjee pour diffamation concernant le transfert de terrains d’une valeur de Rs 8 Md à deux sociétés.