Désormais, chaque communauté devra avoir une part égale. C’est ce qu’a déclaré le maire de Quatre-Bornes, Nagen Mootoosamy, lors de la première réunion du conseil de l’année se déroulant la semaine dernière. Il commentait une requête faite par la mairie au ministère des Finances concernant le financement d’un don de Rs 1 M pour les activités religieuses et culturelles.

De son côté, la conseillère du PMSD, Myrella Sevathiane-Dansant, a présenté une motion pour demander que soit organisé un marché solidaire « valorisant essentiellement les produits locaux, artisanaux, plantes, fruits, plats cuisinés et pâtisseries, de même qu’un vide-grenier en mars prochain ». Elle a soutenu que dans cette période trouble de l’après-confinement, « plus que jamais la solidarité doit prendre le dessus pour venir en aide aux personnes et aux familles les plus vulnérables ».

Myrella Sevathiane-Dansant a par ailleurs cité l’exemple de tous ceux qui ont perdu leur emploi ou qui ont vu leur salaire réduit, alors qu’ils ont des emprunts à rembourser. « Il serait souhaitable que les procédures liées à la Local Government Act deviennent plus souples afin de pouvoir aider ceux qui arrivent difficilement à joindre les deux bouts ».

Le conseiller du MSM, Siam Sookun, a suggéré que la motion soit soumise au Health Commitee en vue d’en discuter. Le maire a pour sa part indiqué qu’un tel marché ne saurait être organisé dans la cour de la mairie, étant donné les travaux en cours pour le Metro Express. Il a par ailleurs ajouté que ce serait « contre les règlements de l’Administration régionale » et qu’il faudrait trouver des sites alternatifs. De plus, il précise que toute chose organisée par la mairie « impliquera des coûts ». Il ajoute : « Mais, nous ferons de notre mieux. Nous instituerons un comité en ce sens. »

Le conseil a par ailleurs approuvé la proposition du transfert de la Place Taxi de Quatre-Bornes à l’Avenue Giroflées. Le conseiller du ML, Vishnoo Gopaloodoo, a voulu savoir si cet endroit allait être le lieu permanent de la Place Taxi de la ville tout en soulignant que le trafic, le long de la route Saint-Jean, est « chaotique » avec les travaux du Metro Express. Le maire a rassuré, en indiquant que ce n’est qu’un lieu « temporaire » et qu’un autre endroit permanent est prévu à côté de Courts Mamouth, avec les facilités nécessaires comme des toilettes. « La TMRSU a déjà conçu un plan en ce sens », dit-il.