PHOTO ILLUSTRATION

Airport Terminal Operations Ltd (ATOL), propriétaire et gérant du terminal de passagers de l’aéroport SSR, poursuit ses démarches devant la Cour suprême pour l’éviction de la franchise Subway du terminal de l’aéroport de Plaisance. La franchise, qui opère deux restaurants à l’intérieur de l’aéroport, par le biais de la compagnie Healthy Meals Ltd, avait obtenu deux ordres interlocutoires en sa faveur, soit le 26 octobre 2018 et le 4 décembre 2019, contrecarrant ainsi les plans d’ATOL. Mais cette dernière devait riposter en présentant deux motions en Cour suprême pour faire annuler ces deux décisions de la Cour suprême.

Ces motions ont été appelées devant le chef juge Asraf Caunhye en début de semaine dernière. ATOL soutient dans son affidavit, juré par Ashley Juddoo, directeur commercial par intérim d’ATOL, que Subway n’est plus en droit d’occuper les espaces utilisés dans les halls d’arrivées et de départs de l’aéroport depuis septembre 2018. ATOL devait avancer que Subway avait été autorisée à opérer en attendant un appel d’offres pour sélectionner un opérateur à long terme, après la mise en liquidation d’Airway Coffee Ltd. La franchise devait répondre que ATOL commettait un « outrage à la cour » en contestant ces ordres interlocutoires.

C’est en 2016 que Healthy Meals Ltd avait remporté l’appel d’offres afin d’opérer un restaurant dans la salle des arrivées. Le contrat était d’une durée de quatre ans. Mais quelque temps après, la plaignante affirme que ATOL, « de mauvaise foi », avait résilié le contrat dans le seul but de l’expulser.