Au 5e jour de l’enquête judiciaire entourant la mort jugée suspecte de Soopramanien Kistnen, des images CCTV de Safe City ont été produites en cour sur ordre de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath hier, jeudi 10 décembre. À la surprise des personnes présentes, des images étaient manquantes.

En effet, lors de la diffusion des images CCTV en cour, le trajet emprunté par le défunt Soopramanien Kistnen a pu être retracé. On y voit le suspect à Rose-Hill monter à bord d’un autobus en direction de Beau-Songes vers 13h30. Cependant, les images à Palma sont manquantes.

Le constable Abeeram, de la Control Room de Safe City, a indiqué que les caméras sont opérationnelles, mais que les enregistrements vidéo sont manquants. Le policier a soutenu avoir discuté avec un expert de Mauritius Telecom au sujet du stockage des enregistrements.

À sa sortie du tribunal, Me Rama Valayden s’est interrogé sur la fiabilité du projet de Safe City et l’implication de Mauritius Telecom dans l’hébergement de données. En réponse sa déclaration, Mauritius Telecom a tenu à apporter des précisions.

Dans un communiqué émis hier, Mauritius Telecom a affirmé qu’elle n’héberge aucune donnée (vidéo) provenant des caméras de Safe City sur ses serveurs. Ces données seraient sauvegardées sur les serveurs de la Government Online Centre.

De plus, selon MT, aucun employé n’a accès à ces données. Mauritius Telecom, est-il souligné, est uniquement responsable de la mise en place et de l’entretien de l’infrastructure de Safe City.

Lire plus dans l’édition du Mauricien du vendredi 10 décembre.