Photo illustration

Les dates et les heures des caméras de Safe City sont remises en question par le panel d’avocats de la famille de Soopramanien Kistnen.

Ce lundi, la police a produit les images de Safe City demandées par la magistrate Vidya Mungroo Jugurnath lors de l’audition comprise dans l’enquête judiciaire.

Les avocats parlent d’images « tampered » dans cette affaire et d’intimidations vis-à-vis des avocats concernés. Face à la presse cet après-midi devant la cour, Me Rama Valayden a fait part de manipulation des caméras de Safe City dans l’enquête judiciaire sur la mort « suspecte » de Soopramanien Kistnen.

« Nou pa per, nou pa pou kile », a soutenu Me Rouben Mooroongapillay. « Nou pou fer laverite eklate », ont ajouté de leur côté Me Roshi Badhain et Me Rama Valayden.

Demain, mardi 15 décembre, le responsable de Safe City et les opérateurs téléphoniques sont attendus en cour pour apporter des précisions sur les zones d’ombre de l’enquête.