– Nouvel avertissement de l’OIDC aux employés agaléens de rentrer chez eux et menace de perte d’emplois en cas de refus

Le prochain départ du MV Trochetia pour Agalega, pour le voyage organisé par l’Outer Islands Development Corporation (OIDC), est fixé au 22 juin. Par mesure de prévention dans le sillage de la COVID-19, une cinquantaine d’Agaléens rentrant chez eux après la période de confinement à Maurice sont entrés en quarantaine depuis la fin de la semaine à Pointe-aux-Piments. Des pompiers devant se rendre à Agalega, et qui étaient attendus à ce centre de quarantaine, ne s’y sont pas présentés. En revanche, des Public Officers de la Santé se rendant en mission dans l’archipel sont en quarantaine au centre de Belle-Mare.

La cinquantaine d’habitants d’Agalega bloqués à Maurice pendant le confinement, et en raison d’autres mesures restrictives concernant l’entrée dans l’archipel, ont multiplié les démarches auprès des autorités concernées pour pouvoir rentrer chez eux. Plusieurs dates ayant été avancées concernant leur éventuel départ, ils étaient encore dans le flou à ce sujet jusqu’au début de cette semaine. Ce n’est que dans l’après-midi de mardi que l’OIDC les a informés de la décision prise de les mettre en quarantaine en vue de leur départ, prévu le 22 juin.

Les Agaléens ont poussé un ouf de soulagement en apprenant la nouvelle. « Aster-la, nou sir ki nou pou mont lor bato biento e ki nou pou rant dan nou lakaz dan zil », dit l’un d’eux. Mais ces passagers ont été prévenus à plusieurs reprises par les autorités de respecter scrupuleusement les règles de la quarantaine. Au cas contraire, ils pourraient rater le départ du 22. « Bann responsab inn dir nou ki si enn parmi nou kit sant karantenn pou al fer ti promenad e revini, zot na pa pou less person mont lor bato le 22. Nou finn fer nou bann kamarad konpran azordi ki nou bizin responsab », explique au Mauricien un Agaléen en quarantaine.

Par ailleurs, l’OIDC a lancé cette semaine un nouvel avertissement aux Agaléens employés par cet organisme, et qui sont à Maurice depuis plusieurs mois. Ils étaient venus à Maurice soit pour un traitement médical, soit pour d’autres raisons, mais durant leur séjour à Maurice, ils étaient en service au bureau de l’OIDC, à Port-Louis. Après une première sommation de l’OIDC en février leur ordonnant de rentrer chez eux, cet organisme est revenu à la charge. Selon une communication officielle, que certains ont reçue mardi et d’autres mercredi, ces employés devront impérativement rentrer à Agalega lors de ce prochain voyage du Trochetia, fixé au 22 juin. « This is the final reminder requesting you to proceed to Agalega to resume your duty. In the event you again refuse to proceed disciplinary action may be initiated against you to declare your post vacant », a averti l’OIDC.