Le Farmers Service Centre de Rivière-du-Rempart a rouvert ses portes samedi dernier, mais il accueille désormais un guichet unique (“one stop shop”) pour les planteurs de la région, qui sont au nombre de 2 400, selon les derniers relevés disponibles. Le Farmers Service Centre abrite plusieurs institutions, comme le Sugar Insurance Fund Board, le FAREI, l’Agricultural Marketing Board, le Small Farmers Welfare Fund, l’Agricultural Services Centre et la Mauritius Cooperative Agricultural Federation Ltd. La State Trading Corporation sera aussi présente sur place pour vendre du riz et de la farine.

Le Farmers Service Centre de la localité a été rénové  afin d’accueillir ce nouveau “one stop shop”. Celui de Rivière-du-Rempart est le 7e du genre à travers l’île. L’objectif principal de ce guichet unique est d’offrir un service de proximité où tous les “services providers” sont sous un seul toit afin d’offrir plus de facilités aux planteurs et éleveurs de la région de Rivière-du-Rempart, ce qui évitera ainsi aux planteurs d’avoir à se déplacer vers Goodlands, Solitude ou encore Port-Louis dans les différents organismes concernés pour bénéficier des services recherchés.

Les services offerts au “one stop shop” comprennent l’enregistrement des planteurs et éleveurs, des services-conseils techniques pour les planteurs de canne, de fruits et légumes, et pour les éleveurs, l’accès aux différents “schemes” et incitations mis en place par différents départements opérant sous le ministère de l’Agro-industrie, la vente de produits phytosanitaires et d’engrais, et d’aliments pour l’élevage, de même qu’un service de location de tracteurs et d’accessoires. Le guichet unique servira également de plateforme de rencontre entre planteurs et éleveurs.

Maneesh Gobin, ministre de l’Agro-industrie, qui procédait samedi dernier à l’ouverture de ce “one stop shop” et du nouveau Farmers Service Centre, a indiqué que même si ce centre se trouve à Rivière-du-Rempart, il sera utile même aux planteurs des régions de Flacq, Lallmatie et Bon-Accueil. « Ce Farmers Service Centre sera un point central pour desservir le nord et une partie de l’est. Se enn gouvernman de proksimite, li deplase, li al kot lepep. Ou kone, lizie inn ouver, lespri tou inn ouver dan sa confineman Covid-la. Boukou dimoun inn realize ki lavenir sa pei-la finn fer dan nou karo. Retourn dan karo, ena lavenir ladan », a déclaré le ministre.

Selon les statistiques, le district de Rivière-du-Rempart comptait en 2019 au moins 1 300 planteurs de canne à sucre, cultivant quelque 1 112 hectares de champs de l’ex-Mon Loisir Sugar Factory. La région regroupe aussi quelque 800 planteurs de légumes, 250 planteurs de fruits, 45 planteurs des produits hydroponiques, 10 “sheltered farms” et 800 éleveurs de bétail. Avec la fermeture du Farmers Service Centre de Rivière-du-Rempart, les planteurs/agriculteurs/éleveurs devaient se rendre au centre de Goodlands (qui a été rouvert il y a quelque temps) pour y recevoir une aide, du soutien et des conseils.

C’est en 1986 que le premier Farmers Service Centre a été lancé à Saint-Félix. Au fil des années, plusieurs autres antennes ont vu le jour, notamment à Rose-Belle, Solitude, L’Unité, Goodlands, Rivière-du-Rempart, Saint-Pierre, Bon-Accueil et Beau-Champ. Toutefois, suite à des contraintes budgétaires et des problèmes de logistiques, ceux de Beau-Champ, Goodlands et Rivière-du-Rempart avaient cessé leurs opérations. Les planteurs devaient alors être dirigés vers les autres centres opérationnels les plus proches de leur région.