Photo archive

La Union of Bus Industry Workers (UBIW) s’élève et dénonce les décisions de certains opérateurs de bus concernant le paiement de l’allocation de Rs 1 000 promise aux employés du transport par le ministre de tutelle, Alan Ganoo. Selon le syndicaliste Saleem Bacsoo, des employeurs envisagent un paiement sous des conditions de prorata.

« Certains employeurs ont fait comprendre aux travailleurs que s’ils s’absentent, l’allocation sera réduite. Nous ne sommes pas d’accord, c’est une allocation du gouvernement », scande-le président.

Pour le syndicaliste, cette approche est discriminatoire, en plus à l’approche des fêtes. Il rappelle que lors d’une conférence de presse, le ministre du Transport avait annoncé que quelque 6 400 employés régis par le National Remuneration Board (NRB) sont concernés par une allocation mensuelle de Rs 1 000. Une démarche qui coûte Rs 81 millions par an à l’Etat. « Nous puiserons dans le Bus Companies Recovery Account », avait-il indiqué.

« Zot dir si pa sign notis ou agreement pa pou paye », déplore-t-il. La Union of Bus Industry Workers, souhaite que le ministère concerné prenne position sur cette affaire et réclame une rencontre urgente avec le ministre Alan Ganoo afin de venir à bout de ces zones d’ombre autour de l’allocation.