Après avoir promis la somme de Rs 1 000 aux employés du transport, le gouvernement a décaissé la somme de Rs 81 millions pour honorer son engagement. Or, selon l’United Bus Service Employees Union (UBSEU), la somme de Rs 1 000 est accordée aux employés « sous des conditions pro rata » alors que le gouvernement avait promis que cette somme allait être payée dans sa totalité.

Selon Iqbal Sheikh Abbass, président de l’UBSEU, cette allocation intérimaire de Rs 1 000 a été payée le 22 décembre pour les mois de septembre à novembre. « C’est à ce moment que nous avons appris que l’allocation était payée sous des conditions pro rata », a soutenu le président. Surpris par la somme reçue, il dira que la compagnie a demandé à avoir une rencontre. Deux notices avaient été émises par la compagnie en guise d’explications aux employés. « Le ministre Alan Ganoo n’a jamais parlé de pro rata. Nous lançons un appel au ministre pour qu’il puisse nous éclaircir sur le paiement. Nous demandons une rencontre avec lui », a-t-il dit. Quoiqu’un communiqué ait été envoyé par la National Land Transport Authority au sujet du paiement de cette allocation intérimaire, Iqbal Sheikh Abbass souhaite que le ministre vienne en personne pour expliquer la situation.

Iqbal Sheikh Abbass a fait ressortir qu’une trentaine d’employés d’UBS n’ont pas accepté la somme payée  pro rata. Dans un souci de transparence et de bonne gouvernance, la somme qui n’a pas été déboursée aux employés d’UBS a été retournée à la NLTA par la direction de la compagnie de transport.

Dans une lettre adressée au responsable de la NLTA, le directeur d’UBS, Swaleh Ramjane, dit qu’une demande a été faite à tous les employés éligibles pour cette allocation de signer un document. Ce document stipule, entre autres, que l’allocation serait payée une fois que la compagnie reçoit de l’argent du gouvernement/NLTA. Dans l’éventualité que le gouvernement/NLTA cesserait le paiement à la compagnie, elle ne sera pas obligée de continuer le paiement. « À ce jour, quelque 35 employés ont refusé de signer la lettre », écrit le directeur. De ce fait, un chèque de Rs 140 000 a été renvoyé à la NLTA, représentant la somme qui aurait dû être payée aux 35 employés pour le mois de septembre à décembre 2020.

Le 18 septembre de l’année dernière, une réunion s’était tenue avec les représentants syndicaux de l’industrie du transport. L’annonce avait été faite qu’une somme de Rs 1 000 allait être offerte aux employés du transport. Une allocation intérimaire qui n’est pas comptabilisée sur leur base salariale.

Par ailleurs, le président du syndicat a tenu à souligner que les employés de l’UBS reçoivent leur “meal allowance”. Et d’ajouter que les employés de l’UBS sont protégés par l’Employment Rights Act.