Photo d'illustration

La rentrée en présentiel depuis lundi n’est pas de tout repos dans les établissements scolaires. Outre le fait que le travail a été chamboulé par les jours de classe alternés, certaines écoles n’ont pu démarrer. C’était déjà le cas pour les écoles de The Vale et de Vallée-des-Prêtres avant même  la rentrée. Depuis, trois autres écoles dans les nouvelles zones rouges ont aussi fermé leurs portes. Hier, c’était au tour de l’école de Tyack de connaître l’agitation. Deux enseignants ont été placés en quarantaine après avoir été en contact avec un proche positif au Covid-19.

Les parents de la Swami Sivananda Government School de Tyack ont appris que deux enseignants de l’école primaire de Tyack avaient été placés en quarantaine, après avoir été en contact avec un proche, testé positif au Covid-19. Ils ont été placés en quarantaine. Toutefois, le fait qu’ils étaient à l’école lundi, suscite beaucoup de questions chez les parents. « Nous ne savons pas si les autres enseignants seront aussi placés en quarantaine et s’il y aura l’école aujourd’hui. Personne n’a jugé utile d’informer les parents de la situation », déplore un père de famille.

Toutefois à  hier soir, ouf de soulagement, les deux membres du personnel de la Swami Sivananda Government School ont été testés négatifs avec l’école ouverte aujourd’hui.

D’autre part,  outre les écoles de The Vale et Vallée-des-Prêtres, qui n’ont pas repris lundi, trois autres écoles primaires sont venues s’ajouter à la liste. Il s’agit de Jean Lebrun Government School (Plaine Verte), Morcellement Raffray Government School (Le Hochet), Harryparsad Ramnarain Government School (Terre Rouge). Ces trois écoles, tout comme les deux spécialisées Islamic Cultural for Disabled Children et Century SEN School, de Plaine Verte, se trouvent en zone rouge. Sans compter que toutes les écoles préscolaires de ces régions – privées et publiques – restent aussi fermées jusqu’à nouvel ordre.

L’autre problème qui se pose, est que les enseignants habitant les zones rouges ne peuvent aller travailler. Dans certains collèges, cela chamboule toute l’organisation car avec les Split Classes de 20 étudiants, il faut plus de personnel. Le manager d’un collège privé confie ainsi : « Si ça continue ainsi, je vais me retrouver à court de personnel, je ne sais comment faire pour maintenir les classes. Nous avons déjà averti les autorités concernées et nous attendons toujours qu’on nous propose des solutions. »

Dans d’autres collèges, on a dû faire appel aux anciens pour assurer les Alternative Classes. « Si jamais il y a une seule personne qui est infectée ou si certains doivent aller en quarantaine, c’est tout le trimestre qui sera compromis », confie également une directrice de collège. Rappelons que l’école primaire de The Vale justement, est restée fermée cette semaine car tout le personnel a été placé en quarantaine, après qu’une enseignante, dont l’époux travaille dans un hôpital, a été testée positive au Covid-19.