Photo illustration

Mille trois-cents artistes ont bénéficié d’un montant total de Rs 13 millions sous le premier plan d’action Post-COVID-19 (2020/2021) du ministère des Arts et du Patrimoine culturel. C’est ce qu’a indiqué le ministre de tutelle, Avinash Teeluck, à l’occasion de la Journée internationale de la musique. Une enveloppe de Rs 9 millions sera allouée aux artistes sous le deuxième plan d’action post-Covid, lancé en avril dernier.

Avinash Teeluck a affirmé que le gouvernement est conscient des difficultés auxquelles font face les artistes avec les deux confinements en 2020 et 2021. D’où sa décision de les inclure sous le Self-Employed Assistant Scheme. Selon lui, ceux qui exercent dans les hôtels bénéficient de ce soutien depuis mars 2020 et continueront à en être bénéficiaires jusqu’en septembre 2021. De plus, son ministère est allé de l’avant avec un premier plan d’action l’année dernière, et un deuxième cette année. « Nous avons sept plans qui touchent différentes catégories d’artiste », a-t-il précisé. Et de louer les artistes, toutes disciplines confondues, qui ont trouvé des « moyens innovants » pour s’adapter à la situation. Et de poursuivre : « Ils ont montré leur résilience, leur courage, leur persévérance et détermination dans des moments difficiles en développant des projets virtuels sur les réseaux sociaux ou à la MBC. »

Le ministre Teeluck a estimé qu’il est temps d’évoluer et de suivre le changement qui s’opère dans le domaine de la musique, que ce soit dans la manière de produire, de diffuser et d’écouter la musique. « Le CD a fait son époque. Nous sommes maintenant dans le numérique et le monde virtuel. C’est une des raisons qui a poussé le ministère à organiser cette première conférence sur la musique sous forme de table ronde avec plusieurs intervenants pour une réflexion sur le secteur de la musique, son histoire, son évolution et son avenir. » Il a indiqué que l’événement prendra fin avec un concert virtuel.

aAvinash Teeluck a annoncé une série de rencontres à venir afin que les artistes puissent s’exprimer. « Le gouvernement est sensible aux demandes et à la contribution des artistes », a-t-il dit. Il a dédié cette journée à tous les artistes mauriciens qui, à cause de la situation sanitaire, « ne peuvent se produire dans des rassemblements publics ».