« Nous nous assurerons qu’il n’y a pas d’impunité sur les dépenses qui corrompent le suffrage universel », a soutenu Ashok Subron, porte-parole de Rezistans ek Alternativ, face à la presse ce matin.

En compagnie d’autres membres du parti, Ashok Subron s’est rendu à son deuxième jour d’audition au Central CID, ce mercredi 18 août. Il prévoit de soumettre, demain, une version numérique de documents présentés comme les « Kistnen Papers », qui reviendraient sur les dépenses électorales dans la circonscription No 8, soit celle du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Ces documents font l’objet d’une enquête de la police aux termes de la section 74 de la Representation of the People Act.

Pour rappel, la Commission électorale a pris la décision de saisir la police sur le dossier des dépenses électorales des élus de l’Alliance Morisien de Quartier-Militaiure/Moka (No 8), soit le Premier ministre, Pravind Jugnauth, la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, et le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden.

Ashok Subron demande également à la police d’assurer la sécurité des personnes appelées comme témoins dans cette affaire.