- Publicité -

Rodrigues : 2 vols pour rapatrier 454 étudiants de Maurice prévus incessamment

Compte tenu de la situation sanitaire à Maurice, où les institutions tertiaires ont provisoirement fermé leurs portes sur décision du ministère de l’Éducation, des étudiants rodriguais ont exprimé le souhait de rentrer dans leur île natale, car leurs formations ont été basculées en ligne. Suite à cela, tout un travail en profondeur a été effectué afin d’identifier ces jeunes et de les situer. Ils sont au nombre de 454.

- Publicité -

Il était important de déterminer combien d’entre eux souhaitaient rentrer au pays. C’est ce qu’a fait comprendre  la commissaire de l’Éducation et de la Formation Franchette Gaspard Pierre Louis. Elle rajoute qu’un Google Meeting a été organisé entre la commission et les représentants des étudiants des institutions post-secondaires où ils sont inscrits.

Franchette Gaspard Pierre-Louis confirme qu’en plus des 45 étudiants qui avaient pris contact avec les autorités locales et ayant terminé leurs cours, il y a 145 autres, dont 48 sont en troisième année, 63 en deuxième année et 31 en première année (ceux qui sont partis récemment), qui souhaitent rentrer. « Mais ce chiffre évolue quotidiennement. Des parents viennent nous voir pour savoir comment faire rapatrier leurs enfants. Nous comprenons et nous  partageons l’inquiétude des parents face à la situation à Maurice. Et lors de la réunion en ligne que nous avons eue, nous sommes tombés d’accord sur plusieurs points », soutient-elle. Et ce, avant d’ajouter que le bureau du Chef commissaire est en contact avec le Prime Minister’s Office (PMO) et que deux vols de rapatriement sont prévus incessamment. Toutefois, aucune date n’avait encore été arrêtée en fin de semaine. Elle explique cependant que la priorité sera accordée aux patients ayant terminé leurs traitements à Maurice, ainsi que leurs accompagnateurs, comme lors de chaque exercice de rapatriement. « À ce jour il y a une quarantaine de patients et accompagnateurs. Ensuite les 45 étudiants qui ont terminé leur parcours de formation viendront en deuxième priorité. Mais s’il y en a parmi qui ne souhaitent pas rentrer maintenant, ils seront mis sur une liste d’attente », indique-t-elle. Elle précise que ceux qui ont une confirmation en date du 18 novembre pour un placement en entreprise à Rodrigues seront également considérés comme prioritaires. Ils devront bien sûr respecter tous les protocoles sanitaires en vigueur, en vue de prévenir les cas importés de contamination au Covid-19.

Quant aux étudiants n’ayant pas encore terminé leurs cours (ceux en première, deuxième et troisième année), ils seront sélectionnés selon leur date de départ. Cela, pour davantage de transparence et d’équité. « Seki ti ale depi pli lontan, zot pou gagn lasans retourn avan. Nous sommes tous tombés d’accord avec cette formule. Nous allons donc leur envoyer un courriel, afin de confirmer tout ce dont nous avons discuté ensemble, pour que le même message soit circulé entre les étudiants », explique Franchette Gaspard Pierre-Louis. Elle rajoute que pour tous les étudiants qui vont continuer à suivre des cours en ligne une fois rentrés dans l’île, leurs frais de quarantaine seront pris en charge par l’Assemblée régionale. Ils devront toutefois débourser eux-mêmes pour leurs billets d’avion. La commissaire a aussi déclaré qu’après les vols de rapatriements, les vols contrôlés sur Rodrigues vont démarrer, avec des protocoles probablement différents.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour