- Publicité -

Au chômage, les pêcheurs de banc réclament leurs cartes de pêcheur artisanal

Les pêcheurs de banc, au chômage, attendent toujours. Faute de bateau, ils ne travaillent plus depuis deux ans. Ils veulent ainsi être considérés pour les cartes de pêcheur offertes par le gouvernement.

- Publicité -

Ils souhaitent ainsi pouvoir se reconvertir en pêcheur artisanal. Ils ont débarqué devant le bureau du ministre Sudheer Maudhoo, ce jeudi. La police a dû être dépêchée sur les lieux afin d’éviter tout dérapage. Après plusieurs heures, le ministre a été contraint de recevoir une délégation.

Judex Rampaul, président du Syndicat des Pêcheurs, affirme qu’il n’était pas question de manifestation, mais simplement d’une rencontre : “Il faut savoir que Maurice n’a plus de gros bateau pour la pêche sur les bancs. Les bateaux semi-industriels n’emploient pas beaucoup de personnes. Et certains engagent des Malgaches », explique-t-il.

Selon ce dernier, le ministre a fait comprendre que leur cas sera considéré.

À savoir qu’être pêcheurs de banc, c’est aussi être sous la responsabilité des compagnies. Leur carte professionnelle est donc uniquement valable sur les bateaux de pêche, ils ne peuvent donc pas travailler à leur propre compte.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour