C’est le cri du cœur du député du No 15, Kushal Lobine, après son constat « désolant » dans la circonscription, notamment à Pont de l’Abattoir, mercredi soir, suite aux dégâts causés par les pluies torrentielles : « Blie politik, get soufrans dimounn ! » Il en appelle au gouvernement de « débourser des fonds en urgence pour des travaux ». Il rappelle qu’à quatre reprises, depuis l’an dernier, il a posé des questions au Parlement pour alerter le gouvernement mais « malheureusement, malgré les assurances données, rien n’a été fait et les habitants font aujourd’hui face à une catastrophe ».

Selon Kushal Lobine, il y a plusieurs endroits où les drains doivent être débouchés. « Maintes places ont été inondées au No 15, des maisons, des ponts… Nous avons un gros problème en temps d’inondations. Cela, pas juste à La Caverne mais aussi au Ward 6, à Camp-Fouquereaux, Mesnil et dans d’autres morcellements. Il y a des endroits qui, pour la première fois en 35 ans, connaissent de telles inondations. Il y a des familles qui ont tout perdu : meubles, télé, armoire, matelas… » se désole-t-il.

Il rappelle qu’en août 2020, lors d’une question parlementaire au ministre des Infrastructures publiques, Bobby Hureeram, il avait demandé où en étaient les travaux dans la circonscription. Et le ministre avait répondu que le contrat avait été alloué à Pad Co, compagnie étant allée en “receivership”, et que « le nécessaire était fait pour trouver une solution ».

Dans une autre question parlementaire le 17 novembre 2020, le député Lobine devait revenir à la charge et on lui a répondu que « le contrat avait été alloué à Gamma Civic et que dans cinq mois, les travaux allaient être complétés ». Dans une troisième question parlementaire, le 30 novembre 2021, Kushal Lobine s’enquiert sur la situation à Pont de l’Abattoir à Vacoas. « J’ai posé cette question parce que depuis qu’on m’avait dit que les travaux allaient être complétés dans cinq mois, j’ai été sur le site et j’ai constaté que le panneau indiquait toujours que le contracteur était Pad Co et non Gamma Civic. De plus, tout était intact, aucun travail n’avait été entrepris. »

Le député enchaîne avec une quatrième question le 30 mars 2021 et cette fois, c’est le Speaker qui brandira «  Time is over ». Et la réponse devait être soumise en écrit. « Jusqu’à ce jour, j’attends encore cette réponse en écrit ! Après toutes ces démarches pour les alerter et les confronter à leurs responsabilités, rien n’a été entrepris et les habitants subissent aujourd’hui les conséquences. Nous faisons face à une catastrophe. Inondé, Pont de l’Abattoir cause des dégâts ! Je continuerai à faire pression et faire le suivi sur ce dossier » assure-t-il. En dépit de tout, il lance un appel au gouvernement de « blie politik, se soufrans dimoun ki bizin geter ».