Le Children’s Bill, le Children’s Court Bill et le Child Sex Offenders Bill ont été votés hier, mardi 15 décembre au Parlement.

Des amendements ont été apportés à ce projet de loi après des semaines de débats au sein de l’hémicycle. Des changements ont été apportés pour interdire le concubinage avant 18 ans. Les parents qui cautionnent cette pratique seront reconnus coupables. Une amende de Rs 1 million et un emprisonnement ne dépassant pas 10 ans sont ainsi prévus.

Lors de son summing-up, la ministre de l’Égalité des Genres et du Bien-être, Kalpana Koonjoo-Shah, a soutenu que le Children’s Bill a pour but d’offrir un « cadre légal moderne aux enfants », tout en restant aligné avec la Convention des droits de l’enfant des Nations Unies, ainsi que la Charte de l’Enfant africain.

Elle a également fait mention qu’avec le Children’s Court Bill, le Child Sex Offenders Bill, il est prévu que les procédures judiciaires seront moins lourdes pour les enfants concernés, ou encore la mise sur pied d’un registre d’agresseurs et de prédateurs entre autres.

Les travaux parlementaires ont été ajournés au mardi 23 mars 2021.