photo illustration

À l’initiative de la Kistnen Mestree Tamil Benevolent Society, regroupant plusieurs organisations de Rose-Hill, et en partenariat avec la Blood Donors Association (BDA), un exercice de don de sang se tiendra ce dimanche 28 juillet de 8h à 13h au Nadarasen Social Hall de Stanley. Une plateforme commune – réunissant l’église de Sainte-Anne, les 15th Lower Plaine Wilhems Scout Group de Sainte-Anne et de Stanley, le Kali Mandir Yuvak Sangh, le Bakti Marga et la Tagore Society, entre autres – a été mise sur pied, explique Vega Paniapen, porte-parole et initiateur de ce regroupement, et ce, « dans un souci premier de réunir nos forces, surtout dans le sillage des moments difficiles que nous passons avec les deux crises sanitaires causées par le Covid-19 depuis l’an dernier ».

Vega Paniapen élabore : « Cet exercice de don de sang, nous l’avions déjà organisé l’an dernier dans le sillage de la crise sanitaire. Nous nous sommes rendu compte que de nombreux citoyens de la région font face à une augmentation de soucis et de problèmes. » Cette plateforme est ainsi appelée à organiser d’autres activités, tantôt religieuses, tantôt sportives. « Le tout est d’arriver à fédérer le maximum de personnes autour d’activités saines et ludiques. Le but essentiel étant, dans la foulée, d’éviter à nos jeunes de sombrer dans les fléaux sociaux… Kan zot dan fleo, zot ansam, me kan problem leve, zot retrouv zot tousel. C’est une situation que, de par nos expériences communes, nous, les habitants de ces régions de Rose-Hill et membres de ces organisations sociales, religieuses et sportives, avons tous vécu. »

Vega Paniapen exprime de fait son souhait : « Nous voulons, à notre niveau, créer un élan de solidarité entre jeunes et moins jeunes, avec l’appui et la participation des chefs religieux et d’autres “role models” de la société, pour que nos jeunes ne se sentent pas délaissés et se tournent vers des plaisirs factices. Aucun parent ne veut que son enfant sombre dans l’alcool ou la drogue. D’où la création de notre plateforme commune. »

Revenant au don de sang, Vega Paniapen explique qu’avec la période de confinement et les restrictions sanitaires, entre autres, les données ont été bouleversées. « Nous sommes très sensibles à l’action de la BDA, car donner son sang équivaut à sauver une vie. C’est dans cette optique que nous avons souhaité organiser l’événement de ce dimanche. Nous invitons les Mauriciens à répondre massivement à notre appel. »