- Publicité -

Bourse : Miwa Sugar affiche ses ambitions pour le sucre et l’énergie

La séparation du groupe Alteo (coté sur le marché officiel de la Bourse) en deux entités distinctes, a résulté en la création de Miwa Sugar, une nouvelle entité détenant les opérations régionales de sucre en Tanzanie et au Kenya, tandis que les activités du groupe à Maurice conservent le nom d’Alteo.

- Publicité -

La Stock Exchange of Mauritius (SEM) a approuvé la cotation de Miwa Sugar sur le marché secondaire, le Development and Enterprise Market. Ainsi le groupe Alteo annonce que 318 492 120 actions ordinaires de Miwa Sugar seront introduites en Bourse.  Au préalable, cette admission en Bourse nécessitera l’aval des actionnaires, convoqués le 25 août prochain à une Special Meeting.

De son côté, la SEM confirme la cotation des actions de Miwa Sugar, prévue pour le 21 novembre prochain. Pour ce premier jour de Trading, 1 000 actions ordinaires seront disponibles pour les investisseurs, au prix de USD 0,46 l’unité.

L’un des objectifs de la restructuration d’Alteo avec la création de Miwa Sugar, est de mieux préparer ce groupe à déployer sa stratégie de création de valeur immobilière en mettant en place une structure de gouvernance et de gestion plus axée sur la gestion et le développement foncier, et en améliorant la visibilité de la contribution du pôle immobilier d’Alteo sur le plan du retour sur investissement généré par les actifs du groupe.
« Such an objective is not seen as being mutually exclusive with the pursuit of the group’s agricultural and industrial operations which have recently reviewed their respective operational strategies to realise productivity gains and generate more value added from their products, and are also expected to contribute significantly to the return generated from the group », souligne la direction du groupe.

La création de Miwa Sugar et son entrée en Bourse donneront toute la latitude au groupe Alteo  d’accélérer la création de valeur à partir de ses actifs se trouvant en Afrique de l’Est, tout en ciblant les investisseurs souhaitant placer leur argent dans le potentiel de croissance de l’Afrique.

Avec cette restructuration majeure déployée au sein du groupe Alteo, Miwa Sugar devient la Holding Company’ de TPC Ltd en Tanzanie et Transmara Sugar Company Ltd au Kenya ; et la direction d’Alteo soutient que « this offers a resilient source of value creation : a sustainable return on asset, capital growth and a steady dividend stream based on track record to date. »

Miwa Sugar ne cache pas ses ambitions et vise à devenir le leader régional du sucre et des énergies renouvelables, tout en contribuant à améliorer les conditions de vie et la prospérité des communautés africaines et des planteurs. Et ce, sachant que le marché régional du sucre de l’Afrique de l’Est est structurellement déficitaire, avec une consommation qui croît plus vite que la production, en raison de la croissance des revenus et de la population. En outre, chaque marché local est protégé par des barrières tarifaires et non tarifaires, créant ainsi diverses opportunités pour Miwa Sugar de développer ses activités dans les prochaines années.

Miwa Sugar s’appuiera notamment sur les hautes performances de l’usine TPC en Tanzanie, qui enregistre les rendements en canne les plus élevés du continent, avec une moyenne de plus de 140 tonnes de canne à l’hectare, sur une superficie de 8 000 hectares, ce qui fait de l’usine l’un des producteurs aux coûts les plus bas.

Transmara au Kenya a montré que ses cultivateurs sous-traitants bénéficient du plus grand potentiel de canne au Kenya, sur plus de 23 000 hectares de terres. TPC et Transmara emploient respectivement 1 540 et 577 personnes (sur une base permanente).
Hormis TPC et Transmara, Sucrière des Mascareignes Ltd et Sukari Investment Company font également partie de Miwa Sugar. Les administrateurs de Miwa Sugar sont : Jan-Fredrik Boulle, Michel Pilot, Johaness Wendt Ernst Maria Saurma-Jeltsch, Arnaud Lagesse, Jean-Pierre Dalais, Guillaume Dalais, Jérôme de Chasteauneuf, Patrick Chatenay et Stéphane Isautier. Ce dernier occupe d’ailleurs le poste de CEO de Miwa Sugar.

Stephane Isautier détient une maitrise en agronomie et a notamment travaillé chez Arthur Andersen à Paris pendant 5 ans. Il a occupé plusieurs postes dans l’industrie sucrière, notamment au Vietnam, en République Tchèque, à La-Réunion, au Mozambique et au Brésil.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour