- Publicité -

Bras de fer MC/MoH: pas de 12 CPD Points pour l’enregistrement des médecins

Les 12 points obligatoires pour 2021 comptant pour le Continuing Professional Development (CPD), qui touche l’ensemble du corps médical (médecins du public comme du privé), ne seront pas requis cette année. Les procédures habituelles pour leur obtention ont été reportées à une date ultérieure.

- Publicité -

Dans une communication officielle du Medical Council, le Registrar déclare que : « all Medical Practitioners are therefore informed that for the year 2021, it will not be a legal requirement to provide evidence of having accumulated a minimum of 12 CPD credit points. Their names would be entered in the Annual List for the year 2022 only after payment of the Annual Practising Fee. »

Des médecins avancent que « cela fait plusieurs mois déjà que nous avons attiré l’attention du ministre Jagutpal sur la question. Nous avons fait remarquer qu’il était illogique de maintenir les formations nationales cette année pour de multiples raisons. Dont le fait que 2021, pour la deuxième année consécutive, crise du Covid oblige, nous n’avons pu maintenir les formations et l’obtention des points, selon le calendrier établi prévu. Bien que certains modules aient été dispensés en ligne, force est de constater que tous les médecins faisant partie du corps médical mauricien ne sont pas unanimement Computer Friendly. Certains ne maîtrisent pas totalement les nouvelles technologies. Ce qui fait que nous ne sommes pas tous égaux sur ce plan. Et cela aurait été arbitraire et discriminatoire de demander à tout ce beau monde de se soumettre à ces procédures nationales, où quelques-uns auraient été privilégiés, du fait qu’ils sont Well-Versed dans ces médias électroniques, tandis que d’autres collègues auraient été pénalisés ! »

Qui plus est, soulignent ces médecins, « ce n’est pas cette procédure spécifiquement qui va établir la crédibilité, le professionnalisme et la réputation  d’un médecin. Le reporter, dans le cas présent, avec ces facteurs tenus en considération, ne représente donc pas une grosse perte à notre sens. »

Ces médecins brandissent une correspondance émanant du bureau du ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, en ce sens. « En juin dernier, le ministre nous avait brutalement renvoyés aux lois, insistant sur l’obligation d’obtenir les 12 points pour cette année 2021, malgré toutes nos représentations justifiées et nos tentatives légitimes de lui faire entendre raison. Maintenant, le Medical Council a tranché, et c’est une bonne chose parce qu’enfin, la démocratie prime. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour