En août dernier, deux voitures sont entrées en collision à la hauteur de Rivière Dragon, à Britannia. Il s’agissait d’une collision frontale et les deux conducteurs impliqués ont été blessés. D’ailleurs, l’une des voitures avait terminé sa course dans un caniveau. « Sa aksidan ki finn arive kot Larivier Dragon an out, li enn ti reklam sa. Bokou aksidan finn arive kot sa larivier-la dan lepase. Sa pon-la pe kontinn fer viktim », témoignent Joovalen Chengan, président du village de Britannia, et son conseiller Ven Carta.

Tous deux soutiennent que « rien n’a changé depuis 2010 ». Ils poursuivent : « Les villageois, et surtout les enfants qui doivent traverser le village, en passant sur le pont de Rivière-Dragon pour aller à l’école, sont quotidiennement exposés aux dangers. Nous avions écrit aux anciens élus de cette circonscription pour attirer leur attention sur les différents problèmes auxquels nous faisons face, parmi le danger que représente cette rivière. Un plan a été préparé par les autorités concernées pour trouver une solution à cet endroit, nous avait promis un ancien Secrétaire parlementaire privé (SPP), car le plan avait déjà été approuvé. Rien n’a été fait jusqu’aujourd’hui pour éviter des drames supplémentaires, et ce malgré une campagne de sensibilisation intensive et agressive sur les accidents de la route à Maurice. »

Joovalen Chengan et Ven Carta soulignent qu’il y a trois élus dans cette circonscription, à savoir le SPP, le Dr Ismael Rawoo, et les ministres Tassarajuen Pillay Chedumbrum et Kailash Jugatpul. « Ils sont tous au courant de nos problèmes. Presqu’un an déjà écoulé et rien n’a été fait. Bokou aksidan finn arive kot sa pon-la. Nou ti deza demann lapolis dan lalokalite donn nou enn rapor lor nonb ki finn deside. Sa sif-la ti bien inkietan », se rappellent Joovalen Chengan et Ven Cartan.

Pour rappel, le ministre des Transports et du Metro Express avait procédé, la semaine dernière, au lancement de la campagne “Zéro accident” au Rajiv Gandhi Centre, à Bell-Village. Il avait cité le plan du gouvernement dans la prévention de la mort des enfants an cas d’accident. Cette campagne, a-t-il dit, fait partie de la Road Safety Charter, l’un des piliers stratégiques mis en place pour lutter contre les accidents de la route. Dharamdev Nathoo, Deputy Director de la Trafic Management and Road Safety Unit, a lui souligné que les statistiques pour Maurice sont « alarmantes », avec une moyenne de 144 personnes qui meurent dans les accidents chaque année et plus de 700 qui sont sérieusement blessées.

« Nous avons eu effectivement beaucoup de doléances concernant ce pont qui date de très longtemps. La Road Developpement Authority (RDA) mène actuellement une étude pour évaluer les travaux qui doivent être réalisés », a répondu le SPP Ismael Rawoo. Dans une lettre que Joovalen Chengan et Ven Carten ont adressée aux trois élus, tout récemment, ils ont une nouvelle fois fait mention de plusieurs doléances : « Request to government for pending projets since not yet done. (1) Cross here on royal road at the center of Britrannia very dangerous for pedestrian on both side. (2) High flooding at Hirondelle street Camp Berthaud near Jeelall familky house since request done on 1998 (Site visit done by National Development Unit (NDU) and consultanrt on 23/3/2018; (3). Old Savane near Madaven Cunden house high flooding (work order to be issue since january) still not done; (4). Handrails and footpath at rivière Dragon (very dangerous for students ann pedestrian come from Colmar to Britannia Goovernment school; (5) Fencing and lighting of Britannia football ground. »

En ce qui concerne le terrain de football, les deux conseillers trouvent « dommage » que les jeunes de la localité ne puissent s’y entraîner le soir. « Il y a définitivement un manque de bonne volonté de la part des autorités. Et comment voulez-vous que, faute d’infrastructures sportives et les moyens adéquats, les jeunes ne se tournent pas vers des fléaux », déplorent-ils.