photo d'archives

L’introduction d’un National Agri-Food Development Programme devrait servir à soutenir l’auto-suffisance alimentaire et ainsi assurer la sécurité alimentaire, a indiqué le ministre Renganaden Padayachy lors de la présentation du Budget, ce jeudi 4 juin.

« To achieve so we need to bring more land under cultivation », a ajouté le ministre.

Ainsi, une Land Bank of State and Private Agricultural Land sera mise en place sous Landscope Mauritius. Les données amassées sur les terres propice à la culture de produits vivriers seront digitalisées et rendues publiques.

Landscope Mauritius Ltd pourra également approuver à des petits planteurs, propriétaire de 10 hectares de terres agricoles, la conversion de 10% de leurs terres à des fins résidentielles ou commerciales.

De plus, 20 000 hectares de terres abandonnées seront introduites sur cette plate-forme pour usage immédiat.

Pour encourager la culture de pomme de terre et oignon, le subside accordé pour l’achat de graine passera de Rs 5 000 à Rs 25 000.

Sous le Fruit Protection Scheme, un grant de 50% sera accordé pour des Netting Structures aux propriétaires de vergers.

De plus, la Development Bank of Mauritius accordera des emprunts  » at the concessional rate of 0.5 percent per annum » aux compagnies agricoles affectées par le Covid-19.