Le stress lié aux résultats de Higher School Certificate n’est pas fini pour 37 ex-élèves des collèges du Saint-Esprit (CSE) et New Eton. En effet, lorsqu’ils ont pris connaissance de leurs résultats le 17 dernier, ces candidats de la cuvée 2020-21 dans la filière technique ont réalisé que Cambridge Examination International avait commis une erreur monumentale en reléguant et notant une des matières (Design and Technology) “Principal” qu’ils ont concouru en Advanced Subsidiary Level (ASL).

Face à la gravité de la situation, le CSE attend le response de Cambridge, dans les jours à venir. Le collège ne compte pas rester les bras croisés et apporte tout son soutien à ses candidats et leurs parents. L’établissement pourrait communiquer publiquement sur cette affaire.

Cette anomalie n’est pas sans conséquence pour ces jeunes qui aspiraient à une bourse et qui ne se sont même pas retrouvés sur la liste des classés, alors que plusieurs d’entre eux ont competed. Pour eux, ce sont des années de sacrifices qui sont tombées à l’eau. Cambridge, qui a été alertée par le Mauritius Examinations Syndicate sur son erreur, va revoir sa copie.

Cependant, des parents qui ont contacté Week-End ont déploré la réaction tardive du MES. Et le silence de la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun. « Dès que nous avons remarqué l’erreur de Cambridge, nous nous sommes rendus à Réduit. Mais nous avons été froidement reçus, sans qu’on ne nous donne des informations sur la marche à suivre », confie un parent. « Une déclaration d’un officier du MES à la rectrice du collège pour lui dire qu’il y aura une special consideration de Cambridge ne suffit pas. Ce qui est arrivé est assez grave pour un communiqué officiel des autorités de l’Éducation. La ministre n’a jusqu’ici rien dit à ce propos. Nous ne savons même pas si le ranking list sera revu. Et nous avons jusqu’au 1er octobre pour faire les procédures pour l’inscription à l’université », confie un autre parent inquiet.

Au final, l’université britannique va appliquer sa politique de “special consideration” dans le cas de ces 37 candidats. Les résultats sont attendus cette semaine. Toutefois, les parents des ex-élèves du CSE veillent de près à ce que justice soit rendue à leurs enfants, d’autant que ceux-ci avaient concouru dans la filière technique pour être boursiers. Les parents, inquiets, sont convaincus que parmi les 29 ex-élèves du CSE, certains étaient de potentiels lauréats. Ils se demandent également si les nouvelles donnes vont altérer la liste des classés. En attendant une correspondance de Cambridge International Examination, les résultats de ces jeunes s’affichent “pending.” Entre-temps le collège du Saint-Esprit a recommandé les candidats qui ont enclenché des démarches en vue de leurs études supérieures.