Pas moins de 408 recrues, dont 89 femmes, ont été choisies par la Disciplined Forces Service Commission (DFSC) pour intégrer la force policière. Les nouveaux venus ont été conviés aux Casernes centrales lundi matin pour déposer leurs documents et certificats académiques.

Après quoi ils ont eu à choisir le lieu de leur formation parmi les cinq Training School de la police, à savoir la Police Training School de Beau-Bassin et de Curepipe, la Special Support Unit (SSU) aux Casernes centrales, la Special Mobile Force (SMF) à Vacoas et la National Coast Guard (NCG) de Le Chaland.

Les recrues devront se présenter dans le centre de leur choix à partir du 5 juillet. Ils suivront alors une formation de six mois. Les nouveaux éléments seront en “residential training” et ne pourront donc pas quitter leur base d’entraînement, à l’exception du week-end. Outre un entraînement physique intensif, ils apprendront aussi les grandes lignes de la Police Act et la manière dont se déroule le travail sur le terrain ou au sein d’un poste de police.

Passé cette étape, ils seront appelés à travailler comme “Temporary Police Constable” pour une période maximum de deux ans, après quoi ils seront postés dans différentes unités de la force policière, où ils apprendront les rudiments du métier. Ce n’est qu’après qu’ils pourront signer leur contrat et seront reconnus comme constable. À noter que les recrues ont signé un “bond” et qu’ils ne pourront démissionner durant leur entraînement avant une durée déterminée. Au cas contraire, elles risqueraient de devoir rembourser une somme d’environ Rs 250 000.

Il faut par ailleurs savoir que le contingent appelé comprend 14 Rodriguais, qui suivront donc eux aussi leurs six mois de formation à Maurice. Le budget 2021/22 prévoit le recrutement de 4 000 policiers pour les trois prochaines années.