Les langues commencent à se délier aux Casernes centrales après l’exercice de promotion qui s’est déroulé lundi, en présence du Premier ministre Pravind Jugnauth. Si officiellement, il y avait 445 caporaux comptant une vingtaine d’années de service automatiquement promus au rang de sergent, il y avait cependant 489 policiers qui ont monté en grade ce jour-là. Hormis sept hauts gradés, nommément le nouveau DCP Rassen, les surintendants Luchun et Surnam, les ASP Jaunky et Elliah, et les chefs inspecteurs Sookun et Jumeea, une trentaine d’officiers de la VIPSU sont devenus inspecteurs.

Selon nos informations, la majorité d’entre eux sont rattachés avec des ministres et autres VVIP de l’État. Néanmoins, leur montée en grade est diversement commentée aux Casernes centrales car certains d’entre eux n’ont assumé le poste de sergent que pendant sept ans, soit après qu’un nouveau gouvernement a pris le pouvoir en 2014. « Il y a des policiers qui sont toujours des sergents depuis plus de 10 ou 15 ans sans monter en grade. Alors qu’il y a certains qui, en l’espace de sept années seulement, sont passés du rang de constable pour devenir inspecteur », ont confié des policiers. Ces derniers disent faire leur travail de manière professionnelle et se dévouer corps et âme pour le métier, mais ils estiment qu’ils ne sont pas récompensés à leur juste valeur. « Faut-il être politiquement connectés pour obtenir une promotion ? » se demandent-ils.

Du côté des Police Headquarters, un haut gradé a déclaré que tous les policiers qui ont monté en grade méritent leur promotion. « Aucune faveur leur a été faite. Tous les promus ont été récompensés pour leur dévouement dans leur travail. » Et d’ajouter que les officiers de la VIPSU font partie de la force policière et qu’ils ont aussi le droit d’être promus. « Ce n’est pas une première car dans le passé, il y a eu des membres de la VIPSU qui ont été promus à un échelon supérieur alors qu’ils étaient rattachés à des VVIP. Il n’y a rien de politique dans cet exercice. »

À noter que les officiers de la VIPSU qui ont été promus au rang d’inspecteur faisaient aussi partie de la cérémonie qui s’est déroulée aux Casernes centrales, lundi. Sauf qu’ils étaient placés aux derniers rangs. D’ailleurs, le Premier ministre a présenté les lettres de promotion aux hauts gradés mentionnés plus haut et à quelques caporaux qui sont devenus sergents. Les nouveaux inspecteurs sont, eux, restés à l’arrière-plan. Ils sont repartis rapidement aussitôt la cérémonie terminée, en évitant la presse.