Les cas des employés travaillant sous l’enseigne Cash & Carry seront entendus demain par le Redundancy Board. Ainsi, 195 licenciés ont retenu les services de Me Assad Peeroo pour les défendre. Ces derniers, qui travaillaient pour le compte de Cash & Discount Co Ltd, Computer & Office Gallery Ltd, Electron Ltd et Discount Hyper Store, réclament des indemnités de licenciement équivalant à leur nombre d’années de service. Celles-ci font partie des 11 entités qui sont sous le coup d’une liquidation car la vente a chuté drastiquement et les fournisseurs ont cessé de fournir les 11 entités depuis que l’enseigne Cash & Carry a été mise sous administration volontaire.

Au ministère du Travail, on insiste sur le fait qu’une enquête est en cours pour connaître les raisons qui ont provoqué la chute de Cash and Carry car la compagnie a bénéficié du Wage Assistance Scheme durant la période de confinement sanitaire. La loi est claire, indique-t-on, au ministère du Travail. Les compagnies qui ont bénéficié du Wage Assistance Scheme ne peuvent mettre à la porte les employés. Il est à noter que 250 employés sont concernés par la liquidation de Cash & Carry.

La séance de jeudi devant le Redundancy Board sera présidée par Me Rashid Hossen.