• Une somme supplémentaire ajoutée aux factures de juin

Depuis le début de la semaine, les employés affectés aux caisses du Central Electricity Board (CEB) doivent faire face aux mécontentements des abonnés, en raison d’une somme supplémentaire affichée sur leurs factures. Il nous revient que cette somme représente un réajustement pour les trois mois sous confinement, où les chiffres exacts de consommation n’avaient pu être relevés des compteurs. Mais certains abonnés ne veulent pas payer et réclament des éclaircissements.

À la succursale du CEB de Mahébourg, en début de semaine, les préposés ont eu fort à faire pour calmer des abonnés, qui protestaient contre une somme de réajustement ajoutée à leurs factures. Ces derniers disent ne pas comprendre comment le CEB s’est permis d’ajouter des montants de Rs 700 et plus, et qualifié comme « outstanding balance ».

Du coup, les abonnés se retrouvent avec le double du montant qu’ils ont l’habitude de payer. À titre d’exemple, un abonné qui s’est vu réclamer une somme de Rs 739 comme réajustement, a une facture de Rs 1 034. Lorsqu’on y ajoute la somme due, la redevance télé et la location du compteur, la facture affiche un total de Rs 1 933.

Ce qui explique pourquoi certains abonnés ont refusé de payer la somme réclamée et veulent des éclaircissements du CEB. Selon nos informations, pendant les trois mois du confinement, le CEB avait facturé ses clients selon une moyenne qu’ils ont l’habitude de payer. Ce qui explique pourquoi il y a eu des réajustements à partir du mois de juin. Mais pour les abonnés : « Comment le CEB sait-il que j’ai utilisé plus d’électricité que ce que j’ai payé si on n’est pas revenu lire les compteurs ? Comment ont-ils calculé ces réajustements ? Il faut nous donner des explications », font valoir ces abonnés en colère.

Nous avons essayé d’avoir une explication du CEB à ce sujet, mais on nous a fait comprendre qu’il n’y avait personne pour répondre aux questions pour l’heure et qu’il fallait envoyer un courriel « au directeur ».