La centrale thermique de St-Louis

Trois jours après la révélation par la Banque africaine de Développement (BAD) du scandale de la bombe à retardement de Rs 700 millions au Central Electricity Board (CEB), Transparency Mauritius se réveille et réclame par voie de communiqué de presse des plus succints la mise sur pied d’une commission d’enquête sur les procédures menant à l’allocation du contrat de la réhabilitation de la centrale thermique de Saint-Louis au coût de Rs 4,3 milliards.

Pour ce qui est de l’enquête du côté de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC), après la « déclaration Zorro » du “board” du CEB, il faudra attendre la prochaine réunion de la commission en début de semaine prochaine pour que le “Go Ahead” soit donné à l’Investigative Division en vue de débarquer au QG du CEB pour placer sous séquestre les Laptops et autres fichiers informatiques et pour recouvrer les documents devant servir de base pour les besoins d’enquête à charge.

De son côté, le communiqué de Transparency Mauritius se lit comme suit : « Transparency Mauritius a pris note du communiqué de la Banque africaine de développement au sujet de cas de corruption alléguée par rapport au projet de modernisation de la station électrique de Saint-Louis. La compagnie Burmeister & Wain aurait soudoyé des officiels mauriciens pour obtenir des renseignements confidentiels. De ce fait, la compagnie scandinave a été interdite de participer à des appels d’offres pour une durée de 21 mois ; ceci, après qu’elle aurait collaboré à l’enquête de la BAD. »

Transparency Mauritius demande que le gouvernement mette sur pied une commission d’enquête afin de faire toute la lumière sur cette affaire. « L’enquête de la BAD et les “aveux” de Burmeister & Wain rejaillissent sur la réputation de Maurice qui essaie depuis quelques semaines de convaincre les institutions internationales, notamment l’Union européenne de l’enlever de sa liste noire. Il est donc vital qu’une enquête soit faite et que les institutions régulatrices opèrent en toute indépendance. »