Photo d'illustration

Un rapport réalisé par le ministère de l’Agro-industrie sur l’impact des pluies torrentielles au centre de l’île montre que 30 à 90% des champs de pomme de terre ont été endommagées. Intitulé Impact of heavy rainfall on potato production in the central region, il indique que la saison a démarré vers la mi-mars sur une superficie dans la fourchette de 0,12 à 23,19 hectares jusqu’à la fin d’avril dernier. Plusieurs variétés de pomme de terre ont été cultivées. Parmi, on compte Spunta (local et importe), Vigora et Safari

Ce rapport, indique qu’environ 150 mm de pluies ont été enregistrées à Mare-aux-Vacoas et les endroits avoisinants entre les 27 et 28 avril. Pas moins de 90 tonnes de semences de pomme de terre certifiées par l’Agricultural Marketing Board (AMB) ont été distribuées à 45 planteurs pour être mises en terre. Aussi, trois planteurs avaient planté des semences non certifiées sur une superficie d’un arpent environ.

Outre les dommages causes à la plantation de pomme de terre de l’ordre de 30 à 90%, ce rapport indique que la majorité des plantations ont été inondées par les pluies torrentielles sur une superficie de 2,94 arpents, et cela pendant plusieurs jours. En sus de cela, les semences sont restées dans l’eau de pluie pendant plusieurs jours. « The effect of heavy rainfall on potato are as follows : Majority of potato fields that were flooded during the torrential rain (2,94 ha) remained under water for several days, soil erosion and wash away of potato seeds, rotting of seeds and wilting of young plants resulting in erratic growth, soil compaction thereby making earthing up difficult and poor canopy development. »

Les effets des pluies torrentielles indiquent aussi que le rendement des plantations de pomme de terre sera inférieur à 40%. « About 40% of the potato field will result in inferior yield. Affected plantation can yield 11.41 T/ha while normal field have yield of 19.02 T/ha, Estimated production is 205T instead of 342.7T and A loss of 135T in the overall production.

Pour la région de La Laura, Malenga et Nouvelle-Découverte, le rapport note qu’un total de 0,8 arpent de plantation a été affecté, causant des pertes pour une dizaine de planteurs. Le rendement par arpent est estimé maintenant de sept à huit tonnes, comparé de 15 à 17 tonnes en temps normal. Le ministre de l’Agro-industrie estime à 15 tonnes de pertes dans la production dans cette région de l’île.

Le ministre de l’Agro-industrie, Maneesh Gobin, est descendu, mercredi, dans la région de la Marie pour un constat de visu des plantations de pomme de terre sous la responsabilité de l’Agricultural Development and marketing Association, qui regroupe une soixantaine de membres et emploie environ 425 travailleurs. Ces derniers ont formulé le souhait d’obtenir un bâtiment pour leurs activités et pour obtenir de nouvelles semences pour les prochaines récoltes de pomme de terre. Le ministre s’est aussi montré très attentif aux différents problèmes auxquels font face les planteurs dans cette région.