- Publicité -

Changement climatique : un atelier axé sur le financement de projets 

Une séance de travail, avec pour objectif d’aider Maurice à accéder au financement des projets ayant trait au changement climatique, s’est déroulée en fin de semaine dernière. L’événement est une initiative du ministère de l’Agro-Industrie en collaboration avec le Commonwealth Climate Finance Access Hub (CCFAH).

- Publicité -

Le Hub entend consolider la résilience climatique des petits pays vulnérables du Commonwealth en améliorant leur accès au financement climatique. Le mandat du CCFAH émane de l’approbation des chefs de gouvernement du Commonwealth en novembre 2015 à Malte, et le Hub est opérationnel depuis 2016.

Le Senior Chief Executive du ministère de l’Agro-industrie, Medha Gunputh, le chef de la section du changement climatique du Secrétariat du Commonwealth, Unnikrishnan Nair, et le conseiller en changement climatique du secrétariat du Commonwealth, Mxolisi Sibanda, entre autres personnalités, ont participé activement aux délibérations en marge de la visite de la secrétaire générale du Commonwealth, Patricia Scotland.

Commentant ces consultations, Medha Gunputh a souligné que les petits États insulaires en développement étaient fortement touchés par le changement climatique, ajoutant que ces pays avaient une capacité limitée de financement pour développer la résilience. « Grâce à l’initiative CCFAH », a-t-il déclaré, « les PEID sont aidés à soumissionner et à obtenir un accès accru au financement climatique, développant ainsi des capacités de résilience ».

S’exprimant sur l’augmentation de la température et le reboisement, Medha Gunputh a souligné la nécessité d’accroître la couverture forestière en vue de réguler l’augmentation de la température. « Cela nécessite des financements, et le rôle du CCFAH est d’aider les pays vulnérables à accéder au financement pour mettre en œuvre des projets sur le changement climatique », a-t-il fait ressortir.

Le Senior Chief Executive a indiqué que le processus a été réalisé grâce au soutien et au développement de propositions de subventions et de pipelines de projets, au renforcement des capacités humaines et institutionnelles, à la fourniture de services de conseil technique, ainsi qu’au partage d’expériences et d’expertise par les conseillers nationaux du Commonwealth en matière de financement climatique qui ont été déployés dans les ministères.

Unnikrishnan Nair, chef de la section du changement climatique du Secrétariat du Commonwealth, s’est s’attardé sur les piliers majeurs du hub. Ceux-ci comprennent le développement de projets concrets d’adaptation et d’atténuation, l’appui au développement de la politique climatique, la préparation au financement climatique, le soutien à l’accréditation et la gestion des connaissances et l’apprentissage.

Selon lui, les domaines prioritaires des projets pour les États de l’océan Indien étaient l’autosuffisance agricole, la résolution du problème de la fourniture d’eau et le soutien au secteur touristique.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour