Karen Thornalley, qui fait partie de Property Finder Limited, une agence immobilière basée à Rivière-Noire, a contribué financièrement, avec le soutien de la Protection of Animals Welfare Society (PAWS), à une campagne de stérilisation pour chiens et chats à Flic-en-Flac la semaine dernière. Cette activité a bénéficié du soutien des habitants du village de Flic-en-Flac dont Ingrid Koenig, Cathy, Patricia Prepok, Dorrois, Vanessa, Robyn Shorrock, Derryl et Linda.

Pour rappel, PAWS est une Ong qui existe depuis plus de 20 ans à Maurice et milite pour le bien-être des animaux.

Karen Thornalley explique : « Notre agence propose plusieurs formules pour organiser de levées de fonds et venir en aide aux chiens et chats errants à travers Maurice. PAWS a alors mis sur pied une équipe pour superviser cette activité et sensibiliser les habitants. »

Une trentaine de chats et chiens errants ont été stérilisés à Flic-en-Flac où certains services ont été mis gratuitement à la disposition des volontaires, notamment de l’eau et de l’électricité. « Cet événement, je dois le dire, a été très bien organisé et toutes les parties concernées y ont participé. »

En ce qui concerne le nombre de chiens et chats errants à Maurice, Karen le trouve « alarmant » Et de poursuivre : « En tant que passionnée des animaux, et je ne parle pas que pour moi, je constate qu’il y a beaucoup d’organisations à Maurice qui essaient tant bien que mal de trouver des solutions à ce problème. En tant qu’expatriée, je constate qu’il n’y a rien de plus troublant que de voir des chiots errants abandonnés et qui sont souvent sans nourriture. Leurs conditions de vie sont difficiles. Cela me fend le cœur. »

Nathalie, une des bénévoles, suggère que des campagnes de stérilisation soient organisées régulièrement avec les structures existantes pour toucher la population mauricienne tout entière.

Elle est d’avis que PAWS a beaucoup d’idées. « Il nous faudra avoir l’aide du gouvernement et des partenaires pour mettre fin à ce fléau de chiens et chats errants. Il faut aider ces Mauriciens qui aiment les chiens et chats errants mais n’ont pas de moyens de transport ou financiers pour les stériliser. »