Photo d'illustration

Cinq spécimens de poissons saisis par des officiers de la Marine Resources Division du ministère de la Pêche à Trou-Fanfaron, sur le bateau FV Mahi Mahi, ont été déclarés toxiques. Les analyses effectuées par l’Albion Fisheries Rsearch Centre Laboratory ont conclu en mai dernier que les poissons communément appelés Babonne et Bourgeois contiennent en effet un certain degré de toxicité. Cependant, le laboratoire fait remarquer que d’après les Fisheries and Marine Resources (Toxic Fish) Regulations 2004, le poisson Babonne n’est pas réputé pour être toxique lorsqu’il est pêché sur les bancs, surtout lorsqu’il pèse moins de 3 kg et n’a pas encore été étripé, ou moins de 2,6 kg s’il l’a été.

Le poisson Bourgeois, lui, n’est pas reconnu pour être toxique lorsqu’il a été péché dans la zone économique exclusive des Seychelles. Parmi les cinq spécimens de poissons saisis, on retrouve aussi le Mérou Pointillé. Les poissons qui ont été saisis aux fins d’analyses pèsent entre 2,314 kg et 8,9 kg. Dans une circulaire adressée au Controler, Fisheries Protection Service, au ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo et à la Port Sate Control Unit, le bureau du Chief Executive Officer dudit ministère indique que les spécimens saisis étaient frigorifiés et entiers. C’est le centre d’enfouissement technique de Mare-Chicose qui a été identifié pour se débarrasser de ces poissons.