Cour de Mahébourg

Motion de blâme contre le président Rajeev Jangi

Le seul conseil de district contrôlé par l’opposition pourrait connaître des perturbations dans les jours à venir. Il nous revient, en effet, que le représentant de Mare-d’Albert déposera une motion de blâme contre le président, Rajeev Jangi. Il s’agirait en fait d’une manœuvre bien calculée pour prendre le pouvoir. Une grande réunion avec les conseillers pro-orange et les députés des circonscriptions 11 et 12 s’est tenue cette semaine à cet égard.

Après avoir essayé en vain de convaincre le président de changer de couleur, le parti au pouvoir reviendrait à la charge avec une nouvelle stratégie. C’est ce qui se chuchote du côté du conseil de district de Grand-Port, le seul à avoir échappé au MSM suite aux élections villageoises de novembre dernier. Un conseiller témoigne ainsi : « Ces derniers jours, on est en train de tout mettre en œuvre pour renverser la majorité. Une motion de blâme sera déposée au conseil ce jeudi contre le président. »

C’est le conseiller de Mare-d’Albert, Yaugeeraj Meetoo, qui aura cette responsabilité. La stratégie a été définie lors d’une réunion au Parbeau Hall à Nouvelle-France, cette semaine. Les députés des circonscriptions 11 et 12 y assistaient. « Ce qu’ils veulent, c’est prendre le pouvoir, mais nous sommes bien préparés, nous les attendons de pied ferme. Nous avons notre majorité. »

Que reproche-t-on en fait au président Rajeev Jangi ? « On dit qu’il ne travaille pas. Mais il faut prendre en considération qu’il n’est en poste que depuis six mois et que nous avons eu deux mois de confinement. » Cette démarche des conseillers pro orange a vite fait le tour des villages du sud et la riposte se prépare déjà.

Rappelons qu’en décembre dernier, peu de temps après l’élection aux conseils de district, le leader du PTr, Navin Ramgoolam, avait avancé que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, avait rencontré Rajeev Jangi, par l’entremise de son oncle, Hemant Jangi, patron de la CCID. Ce que le président de Grand-Port avait démenti à l’époque. Nous avons essayé d’entrer en contact avec Rajeev Jangi au sujet de cette motion de blâme, mais il n’était pas disponible.