« Nou aksepte li. Li enn propozision ase rezonab ». Les syndicalistes se disent satisfaits de la compensation de Rs 375 annoncée par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, ce mercredi 25 novembre, suite aux négociations tripartites.

Ils se disent conscients du contexte difficile de la conjoncture économique actuelle dans le pays, suite à la pandémie de Covid-19. Les employés du secteur public et privé touchant jusqu’à Rs 50 000 sont éligibles pour cette compensation.

Selon les négociateurs, cette compensation se chiffre dans la fourchette des Rs 500 et Rs 600 proposées à la base. Cette compensation sera en vigueur à partir de janvier 2021.

« Nous nous attendions au pire mais ce sera un soulagement pour la classe ouvrière« , dit Narendra Gopee, président de la Federation of civil service and other unions (FCSOU).

« C’est une vérité que l’employeur a économisé 3 % avec la NPF, cet argent est dans leurs caisses. Il faut compenser les travailleurs, c’est immoral que les employeurs disent qu’ils ne peuvent payer. Les employés aujourd’hui ne peuvent vivent avec juste un salaire de base », a ajouté Reeaz Chuttoo, porte-parole de la Confédération des travailleurs des secteurs public et privé (CTSP).