La police rappelle qu’en ce qui concerne les livraisons à domicile, aucun permis de ce type n’a été émis dans la conjoncture actuelle. C’est ce qui ressort d’un communiqué diffusé ce mardi, 23 mars, par la cellule de communication des forces de l’ordre.

« Depuis quelques jours, nous remarquons qu’il y a plusieurs magasins spécialisés dans la vente de produits non-essentiels, tels que l’électroménager, l’ameublement ou encore les appareils digitaux, qui s’adonnent à de la publicité pour des livraisons à domicile. Bien qu’il soit tout à fait légal pour les entreprises en question d’entreprendre des campagnes publicitaires, nous souhaitons aviser le public en général qu’aucun permis de livraison pour ces types de produits n’est octroyé dans la conjoncture actuelle », peut-on lire.