- Publicité -

Prix des carburants : LPM passe au crible l’approche de la STC

Linion Pep Morisien (LPM) souligne que sur la base du cours du marché au 30 novembre dernier, le prix du pétrole s’élevait à $ 86,97 le baril, et que celui-ci n’a depuis cessé de baisser. « L’une des raisons pour lesquelles le gouvernement mauricien échoue dans sa démarche de stabilisation des prix de l’essence et du diesel, c’est son approche non réactive », affirme la formation politique.

- Publicité -

Les dirigeants de la formation extraparlementaire veulent savoir si la State Trading Corporation (STC) a un compte de change en dollars américains pour toute transaction effectuée à des entités étrangères sur les produits pétroliers. Dans un souci de transparence, le parti réclame que la STC fournisse les noms de ses trois courtiers, leurs représentants locaux et les sommes payées à ces derniers pour les dernières cargaisons pétrolières.

LPM exhorte ainsi la STC à accélérer le processus législatif pouvant réduire le prix de l’essence et du diesel. Pour atténuer l’impact de la flambée des prix des carburants, ses dirigeants proposent au gouvernement quelques mesures qui pourront, selon eux, « soulager chaque citoyen et avoir un impact positif sur l’économie et le bien-être social ».
Comme mesures temporaires, le parti réclame la réduction des Excise Duty, soit de Rs 8 pour l’essence et de Rs 3 pour le diesel. Mais aussi une réduction de Rs 3 de la contribution aux subventions sur le gaz ménager, la farine et le riz, de même qu’une baisse de la contribution à la Road Development Authority de Rs 0,85 sur l’essence et de Rs 0,75 sur le diesel. La formation extraparlementaire recommande aussi d’exclure la TVA (15%) sur toutes les contributions existantes dans le mécanisme de structure des prix. Si ces propositions sont adoptées, les nouveaux prix par litre d’essence et de diesel seront alors de Rs 59,53 et Rs 45,87 respectivement.

LPM soutient que pour la période de juillet 2020 à juin 2021, le gouvernement a fait des profits de Rs 18,68 milliards en termes d’Excise Duty. « Les droits d’accise sur l’essence et le diesel représentent environ 14,2% du montant total, soit Rs 2,65 milliards. Une réduction de Rs 8 sur l’essence et de Rs 3 sur le diesel coûtera au gouvernement seulement Rs 1,73 milliard, mais apportera un soulagement à toute la nation », fait-on comprendre.

Les dirigeants du parti déplorent qu’après que les prélèvements dus aux subventions pour les vaccins contre le Covid-19, la STC ait ajouté Rs 3 pour la subvention de l’État sur le gaz ménager, la farine et le riz.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour