Le Directeur des Poursuites publiques (DPP) objecte à la plainte logée par Deepak Bonomally pour demander d’ignorer sa déposition dans le cadre de l’enquête judiciaire au tribunal de Moka, et de juger la conduite de l’enquête judiciaire par le tribunal de Moka « injuste et partiale ». Dans un affidavit rédigé par la Principal State Attorney, Me Ramdass-Bundhun, qui représente le DPP, cette plainte est présentée comme  « une forme déguisée de révision judiciaire », alors qu’une enquête judiciaire ne peut être remise en cause que par voie de révision judiciaire.

L’Acting Chief Court Officer du tribunal de Moka, au nom de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath, citée comme défenderesse dans cette plainte, avance que cette plainte n’a pas sa « raison d’être », car l’enquête judiciaire a déjà été complétée et que les conclusions, réservées, sont attendues. Il rappelle que Deepak Bonomally avait été, tout au long de sa déposition, au tribunal de Moka, assisté par son homme de loi, lequel « n’a à aucun moment introduit de motion lors de l’enquête judiciaire pour enlever quelconque déposition ».

Ainsi, pour la magistrate, cette action est un « abus de procédures » de la Cour, « car c’est une façon déguisée de tenter d’interférer avec les conclusions, qui sont attendues prochainement ».