Avec l’interdiction, depuis dimanche dernier, pour les Mauriciens de voyager, y compris à destination de Rodrigues, la situation est devenue très difficile pour les établissements hôteliers rodriguais. Et cela du jour au lendemain. La « tournée rodriguaise », qui a eu lieu en début de mois à l’initiative de la Commission du Tourisme de l’Assembéle Régopname de Rodrigues, en sus des tarifs promotionnels proposés par les hôtels, mis en avant dans les agences de voyages à Maurice, avait généré un engoument pour la destination-Rodrigues.

La majorité des établissements hôteliers, gîtes et tables d’hôtes de Rodrigues affichaennt en effet complet, avec des réservations par ailleurs payées à l’avance. D’ailleurs, nombre de vacanciers mauriciens avaient opté pour cette période, ces derniers bénéficiant de deux jours de congé en fin, de semaine, en l’occurrence pour la fête Maha Shivaratree et la fête nationale du 12 Mars, période d’autant plus favorable qu’elle se trouve à l’entrée d’un week-end.

C’était sans compter sur la deuxième vague de Covid et le nouveau confinement, venus jouer aux troubles-fête. Conséquence : toutes les réservations ont été annulées jusqu’à nouvel ordre, jetant le désarroi dans un secteur, qui commençait à se remettre sur les pieds. Un hôtelier affecté explique : « La nou trouve nou dan enn sitiasyon tre difisil. Depi merkredi, mo lotel sipoze plin ek bann rezervasyon ki finn gagne. Bann Morisien souvan zot profite bann konze pou zot gagn plizier zour vakans Rodrig. » Visiblement déçu de la tournure des événements, il poursuit : « Mo fini met bann preparatif ek par peman ki zot finn fer e ena pe demann ranboursma. Nou finn dir zot pa kapav ranbourse e finn konsey zot report zot vakans pou enn lot moman. »

« Ti finn ena enn lier lespwar ek bann klian morisien, me la nou dan stres. E lezot proprieter lotel finn kall mwa e pe dir mwa pa fasil. Ti finn fini fer bann demars neseser pou akeyir klian, la pe al mor sek », poursuit-il. Un autre abonde dans le même sens, tout en ajoutant que des personnes ayant réservé pour des vacances scolaires ont dû tout annuler. Un autre, encore, confie : « Mo lotel finn gagn rezervasyon apli de 90% pandan 2 mwa dan vakans skoler. Ena boukou ladan finn anile. Mo souete ki sa sitiasyon-la dekante parski ena mem bann rezervasyon mo finn refize pou vakans skoler parski pena plas. La ena bann ameliorasyon, finn met stok azour e enn sel kout nec pe trakase. Si sa sitiasyon-la dire plis ki enn semenn mo pou met inpe travayer tanporer deor e atann sitiasyon revinn a la normal. »

L’inquiétude est palpable dans le secteur de l’hospitalité encore fragilisée de l’île, car tous attendaient de bons retours des vacances pendant cette période de fêtes. D’autant plus avec les congés scolaires, qui approchent. Certains avaient même déjà commencé à faire leur stock de piment ourite, d’ourite sec et de poisson salé, afin de ne pas en manquer les jours de marché pour les Mauriciens venus en vacances, et qui devaient être nombreux dans l’île à partir de la fin de semaine.

Et les opérateurs rodriguais croisent les doigts espérant un rapide retour à la normale.