(Photo d'illustration)

Le groupe britannique Arcadia, qui détient les marques Topshop, Dorothy Perkins, Topman, Miss Selfridge et Burton, a été mis sous administration. La COVID-19 a eu un sérieux impact sur les finances de l’entreprise et Deloitte a été nommé administrateur. Une situation qui inquiète les opérateurs mauriciens, qui travaillent pour le compte de Topshop, « la seule » marque qui rapporte gros pour le groupe.

Travaillant avec Arcadia depuis plus de 25 ans, la compagnie de textile, Star Knitwear, s’est bâti une solide réputation dans la fabrication de vêtements pour le compte de Topshop. Mais la mise en administration du groupe est une grande inquiétude pour le directeur de Star Knitwear, Ahmed Parkar. « Je travaille uniquement avec Topshop. C’est grave étant donné qu’Arcadia est l’un des plus grands clients de Maurice. Elle a énormément contribué au développement du textile mauricien. On est affecté. Il y aura un impact, mais je crois qu’on traversera cette situation. Ce sera chagrinant si nous perdons ce client, car nous avons travaillé ensemble pendant plus de 25 ans. C’est un client qui nous a toujours été loyal et nous avons développé une relation très intéressante en termes de produits et de design. Nous avons beaucoup appris avec ce client », explique le directeur du groupe Star Knitwear.

Répondant sur le nombre de commandes que reçoit Star Knitwear depuis la COVID-19, il avance qu’elles sont plus que d’habitude. « La marque Topshop ne connaît pas de problèmes par rapport aux autres marques. Il faudra attendre au moins deux jours pour voir plus clair. Nous attendons le Feedback des administrateurs », dit-il. Le directeur croit qu’après le « nettoyage » en cours, une feuille de route sera établie pour Topshop, étant donné qu’elle est plus économiquement viable.

S’agissant des “outstanding invoices”, Ahmed Parkar avance qu’il n’a « aucune visibilité ». Pour lui, sur le moyen terme, si un repreneur est trouvé pour la marque, les mêmes fournisseurs seront gardés. Le plus grand succès d’Arcadia, dit-il, est Topshop. Il fait ressortir que des repreneurs se sont déjà manifestés pour reprendre la marque.

Selon Ahmed Parkar, le groupe Arcadia « était déjà en difficulté depuis des années », mais la COVID-19 a davantage corsé leur situation. Le confinement a fermé les magasins alors que le groupe opérait à travers les siens. Un plan de restructuration avait été mis en place l’année dernière mais, pour le directeur de Star Knitwear, cette « structure » planifiée n’avait pu être maintenue à cause d’un problème de “cashflow”.

L’autre compagnie mauricienne, qui opère avec Arcadia, est la Compagnie mauricienne de Textile CMT. Elle fabrique plus d’un million de pièces à chaque commande. Le Mauricien a tenté en vain de contacter ceux du milieu pour réagir sur la mise sous administration d’Arcadia.