Pas moins de cinq personnes contaminées par le coronavirus sont décédées en l’espace de 24 heures en début de semaine au niveau de plusieurs hôpitaux du pays. Les autorités n’ont attribué que trois de ces mortalités au Covid-19 hier soir. Parmi figure un habitant de la Plaine-Verte âgé de 53 ans qui est décédé dans la soirée de lundi au New ENT Hospital.

La victime avait dans un premier temps été admise à l’hôpital Jeetoo. Son état s’étant détérioré, il a dû être transféré d’urgence à l’hôpital de Vacoas où l’on assure les suivis médicaux des patients sérieusement affectés par le virus. Ses funérailles se sont déroulées hier au cimetière de Bois-Marchand au terme d’une décision entérinée par le conseil des ministres suite à la saturation de Bigara.

Un autre décès est survenu hier en début d’après-midi à l’hôpital ENT, soit celui d’un septuagénaire qui souffrait selon des sources avisées d’autres complications de santé.

Outre les cas de l’ENT, l’on a aussi enregistré un décès d’une personne âgée de 71 ans au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital. Selon les recoupements du Mauricien, des décès ont également été officialisés au niveau de l’hôpital de Candos en début de soirée hier. Toutes ces dépouilles liées au Covid-19 sont inhumées au cimetière de Bois Marchand désormais avec une soixantaine de fosses disponibles.

Des sources avisées sur ces procédures funèbres ne cachent pas leurs appréhensions qu’à ce rythme, soit au vu du nombre de décès enregistrés par jour des patients contaminés par le coronavirus, il va falloir envisager en avance un autre lieu au cas où l’espace aménagé au cimetière de Bois Marchand à ce jour se retrouve saturé.