Le Dr Satish Boolell, ancien médecin-légiste en chef de la police, monte au créneau « parce que je trouve que le gouvernement a le devoir de communiquer franchement et avec des détails clairs des informations à la population sur les décès liés au Covid-19. Selon mes informateurs, rien que pour ce lundi 30 août, alors que le communiqué officiel du gouvernement faisait état de deux morts causés par le Covid-19, il y aurait eu plus que ce nombre. Ce type de confusion est très malsain et sème des doutes. »

Satish Boolell souhaite « dans un souci de totale transparence, que nos autorités publient une liste de décès recensés sur ces 9 à 12 derniers mois. Cela est possible en faisant appel aux services des officiers du Civil Status Office, par exemple. Je demande surtout des détails contenus dans la deuxième partie du certificat de décès, plus spécifiquement sur les deuxième et troisième lignes qui y figurent. Pourquoi ? Parce que, justement, dans ces sections du formulaire, les préposés de la Santé doivent y inscrire les Contributory Factors liés au décès de la personne ».

Le médecin légiste évoque le fait que « les décès annoncés, ces temps-ci, laissent beaucoup de personnes perplexes et sceptiques. Nous avons des échos, via des proches et des parents, eux-mêmes, dans nombre de cas. Tout cela est inquiétant, le gouvernement doit éclaircir ces doutes ! »