- Publicité -

Covid-19 et variants : tensions à l’aéroport, nouvelles restrictions imposées

Des visiteurs tendus, dans l’incompréhension. Filmées à l’aéroport par des arrivants, des vidéos circulant cette soirée par messagerie et sur les réseaux sociaux font état d’une certaine pagaille à l’aéroport.

- Publicité -

Des files de touristes – mêlant hommes, femmes et enfants – attendent impatiemment d’être dirigées hors de l’aéroport. Toutefois, de nouvelles restrictions ont été imposées pour éviter que le variant Omicron (B.1.1.529, détecté dans des pays d’Afrique australe, dont l’Afrique du Sud) ne gagne l’île.

Lire également : les vols depuis l’Afrique du Sud suspendus

Hier, vendredi 26 novembre, le gouvernement a décidé de demander à tous ceux ayant visité l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Namibie, le Lesotho, le Botswana et l’Eswatini durant ces 14 derniers jours, avant leur arrivée à Maurice, de se soumettre à un test PCR et de s’auto-isoler en attendant les résultats.

De plus, les nouveaux arrivants ayant visité ces pays ne pourront ni pénétrer le territoire mauricien ni y transiter.

Cette soirée, le National Crisis Committee sur la Covid-19 a décidé d’imposer des « additional health screening » aux passagers ayant débarqué du vol MK 852 de Johannesburg, en Afrique du Sud.

En sus des tests PCR, les passagers devront rester en quarantaine pour sept jours dans des hôtels.

Lire aussi : mesures spéciales pour ceux venant de six pays

Le comité a également décidé qu’à partir de ce dimanche 28 novembre, « there will be no incoming passengers on flights connecting South Africa to Mauritius ».

Concernant les citoyens mauriciens dans ces six pays, il est ajouté que « repatriation flights for Mauritian citizens, Resident and Occupational Permit Holders will be organised through the Ministry of Foreign Affairs ».

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour