Les autorités, en particulier la municipalité de Port-Louis, ne donnent aucune indication sur la réouverture du Marché Central. Une situation que déplorent les marchands qui y occupent des étals, déjà affectés par la fermeture pendant la période de confinement du 10 mars au 30 avril.

La décision a été prise mercredi dernier de fermer le Bazaar de Port-Louis à la suite du dépistage d’un cas positif parmi les marchands de nourriture, une habitante de Congomah. Bien que les plus de 500 tests effectués sur les marchands qui travaillent se sont révélés négatifs, un deuxième cas avait quand même été identifié la semaine dernière dans le cadre de l’exercice de Contact Tracing de l’habitante de Congomah. Ainsi, des sources concordantes indiquent qu’un vendeur d’alouda au marché central, un habitant de Plaine des Papayes, a été testé positif au Covid-19.

Dans la conjoncture, la municipalité de Port-Louis qui est en consultations avec la Market Traders Association, ne veut prendre aucun risque et précipiter une décision quant à la réouverture du Marché Central. L’on attend que les autorités sanitaires tranchent la question étant donné que le High Level Committee suit également la situation.

Le département sanitaire de la mairie de Port-Louis privilégie un deuxième round de tests PCR des marchands pour des besoins de confirmation en ce qui concerne la propagation du virus. Les marchands quant à eux ne cachent pas que cette fermeture vient accentuer les difficultés financières auxquelles ils font face ces derniers temps. Ils réclament ainsi que le marché puisse opérer à nouveau dans les plus brefs délais.