Les tests vitaux ne sont pas nécessaires avant la vaccination, car les normes médicales et de soins médicaux sont respectées. C’est en tout cas ce qu’a fait comprendre le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, en réponse à une question du député de l’opposition, Franco Quirin. Selon ce dernier, « le pouls et la pression artérielle d’une personne qui se fait vacciner ne sont pas pris », malgré le service mis en place par le ministère de la Santé. Et le ministre de lui répondre que cet exercice « n’est pas important », tout en se réjouissant que 163 000 vaccins aient déjà été effectués à travers le pays.

Le ministre de la Santé s’est par ailleurs montré rassurant concernant l’administration du vaccin contre la Covid initié sous le National Deployment Vaccination Programme. Il soutient ainsi que « les normes et pratiques médicales et de soins sont respectées » avant le vaccin. D’ailleurs, une formation a été dispensée à tout le personnel appelé à administrer le vaccin sous ce même programme, dit-il.

Le ministre a ensuite énuméré le contenu de ladite formation, portant notamment sur la gestion des effets secondaires après la vaccination. Selon Kailesh Jagutpal, environ 700 personnes du personnel de santé ont suivi cette formation. En outre, une formation virtuelle pour les formateurs a aussi été dispensée par le Serum Institute de l’Inde et l’Organisation mondiale de la Santé.