« C’est le Covid Committee qui décidera quand nous ferons le vaccin », a affirmé le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, lors du lancement de la campagne de vaccination le mardi 26 janvier à l’hôpital Victoria de Candos. Il répondait à la presse et expliquait pourquoi lui-même ou le Premier ministre n’ont pas fait de vaccin.

Il soutient que les frontliners restent prioritaires. « Malgré le fait que dans les autres pays les chefs d’État donnent l’exemple et se font administrer le vaccin parmi les premiers, À Maurice, la situation est différente. Il n’y a pas de cas dans la communauté comme à l’extérieur. Il nous faut connaître nos priorités », soutient-il. «Kan pou ariv nou ler, nou, premye minis, gouvernman, nou tou pou ale fer vaksin », a-t-il ajouté.

Répondant à la question sur la liste de ceux en priorité pour le vaccin, le Dr Laurent Musango, représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé : « s’ils (les membres du gouvernement) avaient pris le vaccin, je suis sur que l’opposition et les autres auraient demandé pourquoi vous avez pris le vaccin des nécessiteux ».

 

« 20% de la cargaison attendue et réservée pour Maurice à travers l’OMS dans le cadre de la Covax Alliance, devra arriver au pays avant le 15 février », indique Laurent Musango.