Avec Bonne-Terre décrétée « zone rouge » suite aux nombreux cas de COVID-19 enregistrés, le Rotary Club de Vacoas participe à sa façon au contrôle de la propagation du virus. Il a fait don de masques et de gel hydroalcoolique aux “frontliners” et au public en début de semaine.

« Nous avons offert 500 masques aux “frontliners” du ministère de la Santé et au public de Bonne-Terre. De plus, 200 gels hydroalcooliques ont aussi été distribués », dira Rakesh Gaju, président sortant du Rotary Club de Vacoas. Cette distribution coïncide avec le dépistage en masse des habitants de la région qui a eu lieu dimanche dernier. « Lors de ce dépistage, nous avons également parlé aux habitants pour les sensibiliser sur l’importance du dépistage, le port du masque, l’utilisation du désinfectant et de garder la distanciation sociale », a-t-il fait ressortir.

Et pour cet exercice de sensibilisation, selon Rakesh Gaju, le porte-à-porte a été fait avec les officiers de police. Mais lors de cet exercice, il a dit avoir noté que certaines personnes ne portaient pas leur masque correctement et que d’autres avaient peur de se faire dépister, craignant qu’ils puissent contracter le virus. Toutefois, il s’est réjoui que les habitants sachent l’importance de se désinfecter les mains en tout temps.

Afin d’éduquer la population sur l’importance de porter un masque et de garder la distanciation physique, Rakesh Gaju a annoncé que le Rotary Club de Vacoas élabore un poster. Cette œuvre, selon le président sortant, contiendra toutes les informations appropriées pour sensibiliser la population à la COVID-19. Cette distribution de masques et de gel hydroalcoolique en était à sa première édition. Une autre distribution est prévue prochainement.