Plus de Rs 352 millions ont été décaissées à ce jour par le gouvernement pour l’approvisionnement du pays en vaccins anti-COVID-19. C’est ce qu’indique le document déposé au Parlement par le ministre de la Santé. Un montant de Rs 352 432 696,90, comprenant une garantie bancaire de Rs 135 367 876, a été dépensé par l’État, pour l’achat des vaccins dont une bonne partie n’a pas encore été livrée. C’est ce qui explique l’interruption du programme de vaccination même si le ministre persiste et signe avec son exercice de Damage Control en mettant en avant l’administration de la seconde dose prévue depuis fin janvier.

La commande de 230 150 doses de Covaxin auprès de Bharat Biotech India Ltd a coûté Rs 139 470 900, incluant les frais de transport aérien et l’assurance. Cette cargaison est arrivée à Maurice le mois dernier et est utilisée depuis trois semaines. Quant aux 100 000 doses de Covishield, achetées auprès du Serum Institute of India, le gouvernement a déboursé Rs 21 732 372.

En ce qui concerne les commandes faites de 507 200 doses de vaccins au niveau de la Covax Facility, le pays n’a reçu pour l’heure que 24 000 doses du vaccin AstraZeneca sur 100 800 attendues. A ce stade aucune date n’a été avancée pour les livraisons des autres vaccins. Le gouvernement a déjà fait un « down payment » de Rs 32 785 448,40 et a soumis une garantie bancaire de Rs 135 367 876. Rs 16 289 280 ont été payées à l’UNICEF, alors qu’une somme additionnelle de Rs 1 786 811,20 a été décaissée pour les frais de transport, l’assurance, l’inspection des vaccins et autres. Une cargaison de 151 230 doses du vaccin Johnson & Johnson est aussi attendue de l’Union africaine avec le gouvernement qui a déjà effectué un versement de 15 %, soit Rs 9, 3 M. Par ailleurs, 100 000 doses de Sinopharm, offertes par la Chine devraient être livrées vers le 12 avril alors que d’autres discussions diplomatiques ont lieu actuellement pour des cargaisons du vaccin Spoutnik V de la Russie.