Leur négociateur, Atma Shanto, a obtenu une réunion au ministère du Travail hier pour faire la lumière sur cette situation.

Plusieurs étages de la Victoria House, sise à Port-Louis, abritant le QG du ministère du Travail et ses différentes unités, seraient « désertés pour cause de Covid-19 », laisse-t-on entendre dans les milieux concernés. En effet, expliquent des officiers qui y sont affectés de manière permanente, d’une part, ils ont des collègues, comme les inspecteurs, qui doivent aller et venir sur le terrain. « Et de l’autre, nous avons la circulation constante des travailleurs étrangers ainsi que des travailleurs locaux qui arpentent les couloirs de ces bureaux en permanence. Avec le nombre de cas positifs en hausse dans le pays, et malgré toutes les précautions que nous prenons, plusieurs d’entre nous ont contracté le virus. »

Résultat des courses : « Enn ta letaz desafekte an se moman. Inn bizin defalke bann anplwaye pou zot pa infekte. » Ces employés du ministère du Travail demandent à leur ministre de tutelle, Soodesh Callichurn, d’avoir « une oreille attentive à nos doléances ». Car, disent-ils : « Nous sommes aussi des pères et mères de famille. Nous n’avons jamais refusé de travailler, quelles que soient les conditions. Nous espérons que nos voix seront entendues et qu’on nous donnera un peu plus d’équipements de protection pour notre travail. »